Château de Bassignac

Le château de Bassignac est un édifice du XVIème siècle remplaçant une construction beaucoup plus ancienne.
En effet, les archives du clergé et de la noblesse locale montrent l'occupation du lieu depuis le XIIIème siècle par le paiement des taxes et les serments d'allégeance.
Antique maison forte ou castel fortifié, Bassignac surveillait les gorges de la Sumène pour assurer la sécurité des pèlerins se rendant à Saint-Jacques de Compostelle.
Le château devait s'illustrer deux fois dans les chroniques locales. La première par le passage en 1352 de la dépouille mortelle du pape Clément VI. Le convoi funèbre, qui cheminait depuis Bordeaux, dut s'arrêter à Bassignac, l'état du corps-cousu dans une peau de vache suivant l'usage de l'époque-ne permettant pas d'aller plus loin. On fit donc bouillir la dépouille, et les ossements pieusement conservés furent inhumés à l'abbaye de la Chaise-Dieu, où ils reposent encore. Trois siècles plus tard; en 1652, pendant la Fronde, le Grand Condé passant par l'Auvergne pour recruter des partisans, fit halte à Bassignac.
En l'absence de son hôte, Condé, préf érant garder l'anonymat, attendit son retour sur la pierre du tourne-broche. On parla politiqu e au cours du souper qui suivit. D'opinions opposées, les convives, échauff és par le vin, en seraient venus aux mains si le Prince ne s'était fait connaitre.
Depuis, seuls calme et sécurité attendent les visiteurs de Bassignac...